mercredi , 26 septembre 2018

USAID et FHI 360 collaborent pour offrir des services de VIH de qualité à l’endroit des populations clés

ABIDJAN – Ce jour, l’Agence des États Unis pour le Développement International (USAID) en Côte d’Ivoire et Family Health International (FHI) 360 ont officiellement marqué leur engagement à offrir des services VIH de qualité aux populations clés affectées par le VIH SIDA en Côte d’Ivoire, à travers le lancement du projet dénommé LINKAGES en CI.

Lancé en présence du Directeur Général de la Santé de CI représentant Madame la Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, de la Directrice du Bureau Santé de l’USAID représentant le PEPFAR et de FHI360, ce projet quinquennal est financé par le d’urgence du Président pour la lutte contre le sida (PEPFAR) par le biais de l’USAID, à hauteur de huit millions de Dollars Américains soit quatre milliards de Francs CFA.

LINKAGES est le premier projet mondial de l’USAID consacrée aux populations clés que sont les professionnelles du sexe ainsi que les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres  hommes et leurs partenaires en vue de contrôler l’épidémie du VIH en CI.

«Ainsi parlons nous à présent de contrôler l’épidémie par le dépistage accru des personnes les plus à risque et par la mise sous traitement ARV de celles qui sont identifiées positives, » a déclaré Andrea Halverson, la Directrice du Bureau Santé de l’USAID en Côte d’Ivoire.

 

FHI 360 travaillera en partenariat avec pacte, Intra Health International et l’Université de Caroline du Nord mais aussi avec les organisations locales pour une mise en œuvre efficiente de ce projet.

«Je tiens à remercier l’ensemble des partenaires ici présents. Ce projet est le vôtre. Votre engagement est le gage d’un succès partagé, » a déclaré Dr Angoran-Benie Hortense, la Directrice Côte d’Ivoire de FHI360.

Ses propos ont été renchéris par le Professeur Boa Yapo, Directeur Général de la Santé (DGS) qui disait en autre: « les organisations locales sont en charge de susciter la demande des services de VIH chez les populations clés.»

Laisser un commentaire

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *