dimanche , 22 juillet 2018

Le gouvernement veut consolider le dialogue avec les travailleurs

Le gouvernement ivoirien entend consolider le dialogue avec le monde du travail avec la création prochaine d’un Conseil national du dialogue social qui devrait prendre en charge les questions qui participent à l’amélioration des conditions de vie des travailleurs.
« Il faut consolider la plate-forme de concertation du gouvernement avec les syndicats », a indiqué le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, annonçant la « création prochaine » d’un Conseil national du dialogue social (CNDS), à l’occasion de la commémoration de la Fête internationale du travail jeudi à Abidjan.

Selon le Premier ministre, la création du CNDS est inscrite dans les questions devant être examinées « rapidement » par le gouvernement en conseil des ministres.

En attendant la mise en place effective de cet espace d’échanges avec les représentants des centrales syndicales, Daniel Kablan Duncan propose la poursuite de rencontres avec les responsables syndicaux « tous les six mois » instaurées l’année dernière.

« En poursuivant les consultations, nous trouveront des solutions à vos préoccupations qui sont légitimes », a dit le Premier ministre aux travailleurs avant d’égrener les mesures prises par le gouvernement pour améliorer leurs conditions de vie et de travail.

Il a notamment cité le relèvement du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) à 60.000 francs CFA (environ 120 USD), le déblocage et la revalorisation des salaires des fonctionnaires, la mise en oeuvre prochaine de la couverture maladie universelle et les mesures pour la relance économique et l’emploi.

Les différentes centrales syndicales ont reconnu que « beaucoup a été fait » par le gouvernement tout en attendant « encore beaucoup  » de lui relativement aux questions « capitales » comme la réforme du statut général de la Fonction publique, la cherté de la vie, les prix exorbitants des loyers et l’adoption d’un nouveau code du travail.

Laisser un commentaire

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *