mercredi , 14 novembre 2018

Grand-Bassam: le premier ministre lance le programme présidentiel d’électrification rurale du sud Comoé, de l’indenie-Djuablin, du Gontougo et de Bounkani.

Le carrefour jeunesse de Grand-Bassam a servi de cadre ce vendredi 13 novembre 2015 pour le lancement du programme présidentiel d’électrification rurale du sud Comoé, de l’indenie-Djuablin, du Gontougo et du Bounkani.

Dans son libellé, le chef du gouvernement, Daniel Kablan Dunkan, a  fait un tour d’horizon sur la brillante élection  du président Alassane Ouattara. Saisissant l’occasion, il a salue l’esprit de maturité des ivoiriens qui selon lui on eu le nez creux de confier un second mandat a son mentor.

Pour lui, cette cérémonie de lancement  est un signal fort  pour l’avance de l’électrification de la Cote d’Ivoire. « La priorité du gouvernement Ivoirien est d’électrifier  toutes les agglomérations  ayant  plus de cinq mille habitants d’ici 2016 et également toutes les régions de la Cote d’Ivoire» a-précisé le premier ministre.

Profitant de l’occasion, Daniel Kablan Dunkan, séance tenante a demande aux agents chargés du projet d’électrifications rurale de respecte les délais requis.

Prenant la parole aux noms des entreprises du secteur de l’énergie, Jean –Pierre Siri  rassure les uns et les autres qu’au respect du délai d’exécution du dit projet.

Pour Pascal Abinan, porte parole des populations des zones bénéficiaires du projet d’électrifications «  il est logique d’exprimer notre reconnaissance au président de la république qui  nous a honoré lors des visites  d’états et  en plus nous fait bénéficié  de projet d’électrification »

Quant à Adama Tounkara, ministre  de l’énergie et des mines;  il a fait le tour d’horizon du taux de couverture en matière d’électrifications « en 2011 on enregistrait 33% du territoire  soit 2847 électrifiés sur un total de 8513.  Selon lui sous ce second mandat, l’électrification de la Cote d’ Ivoire va atteindre sa vitesse de maximale.

Notons que le cout global de l’électrification des régions  du sud Comoé, de l’indenie-Djuablin, du Gontougo et du Bounkani  s’élève a  32,33 milliards de CFA.

Laisser un commentaire

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *