lundi , 24 septembre 2018

Education de base : les enfants de la grande section de la protection de la petite enfance de Moossou reçoivent leur diplôme de fin de formation de base.

Le mercredi 27 mai 2015 à Grand-Bassam, sous le préau de Moossou c’est autour du thème « hommage aux corps médical et soutien aux pays touchent par le virus à hémorragie » que les enfants de la grande section de la protection de la petite enfance (CPPE Rêve d’enfants de Moossou) ont reçu leur diplôme de fin de formation de base des mains de l’évêque Adepo Aké Célestin.

S’adressant à l’assistance composée de l’évêque Adepo Aké Célestin  représentant du parrain l’archevêque Kodja Guy Vincent  de la dite cérémonie  et de personnalités administrative, politique, diplomatique et coutumière de la région entre autres le préfet de région, Beugré Djoman Mathias, Mme Tanoh Rosalie, directrice régionale du sud Comoé du ministère de la solidarité de la famille de la femme et de l’enfance, des trois  représentants  des embrassades du Libéria de la Sierra Léone et de la Guinée Conakry frappent par le virus Ebola  et des parents d’élèves , Kohossan Antoine , représentant du Maire a  exprime sa gratitude et salue à juste valeur le travaille abattu par les enseignants pour l’encadre de ses 121 enfants  de la protection de la petite enfance.

Quant à  Mme Eba Elyse, directrice de la protection de la petite enfance de Moossou,  elle a exprime sa joie d’avoir pour la première fois toutes ces personnalités célèbrent ses enfants  «  merci a vous de vous associer à nous, pour procéder en ce jour, à la récompense de tout-petits qui quittent le cycle préscolaire pour le cycle  primaire »

Profitant de cette  tribune la directrice  a exprimé ses sentiments de reconnaissance aux autorités politiques administratives religieuses et coutumière et salue tous les donateurs qui nous  ont permit au CPPE Rêve d’enfants de terminer l’année scolaire.

Pour elle il est impérieux de se conformer a l’actualité c’est  dans cette optique d’idée que nous avons choisi ce thème « nous voudrions non seulement inculqué à nos tout petits l’hygiène mais également rendre un hommage appuyé aux agents de la santé des pays de la Guinée , du Liberia et de la Sierra Leone qui se sont mobilisés pour faire échec à l’avancée de la fièvre à virus Ebola. »

Pour Dr Aka Erick point focal Ebola, «  évitons  de stigmatiser tout ceux qui viennent des trois pays. Saluons  le courage  et la dextérité  des agents des pays touchent par le virus à fièvre Ebola. »

Prenant la parole aux noms des trois embrassades, Mme Fatou Condé représente de l’ambassadrice de la Guinée Conakry en Côte d’Ivoire et par ailleurs vice-président de la communauté Guinéenne a en courage l’initiative, remercier les chefs d’Etats des différents pays  en particulier le président Ivoirien Alassane Ouattara  pour son leadership  exceptionnel et son engagement auprès de ses pairs chefs d’Etats de la CEDEAO ainsi que son  engagement  personnel dans la mobilisation des  agents  et experts  de la santé  Ivoirienne dans la prise en charge des malades . Elle a également salue  les institutions internationales et les ONG qui ont œuvré aux côtés de  ses trois  pays. Et selon elle le virus à fièvre Ebola est sous control en Guinée.

Intervenant au nom du parrain de la dite cérémonie l’évêque Adepo Aké Célestin  a associé sa voie à celle des enfants pour rendre au hommage au corps médical des trois pays d Afrique de l’ouest frappent par l’Ebola.

 Soulignons que le préfet de région a fait la genèse de la solidarité de la lutte contre la fièvre à virus Ebola. Aussi, il a salue les autorités Libériennes qui selon lui ont tout mis en œuvre pour bouter hors de leur pays le virus à hémorragie.

Notons que les enfants de la protection de la petite ont édifié  et sensibilisé les parents et les invités  à travers  des pièces de théâtres.

Laisser un commentaire

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *