samedi , 17 novembre 2018

Côte d’Ivoire : la 7è édition du FEMUA lancée autour de la « paix et la cohésion sociale »

Après Paris en février dernier, la 7è édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA) a été lancée, jeudi soir à Abidjan, autour du thème « paix et cohésion sociale »,

L’importance que gagne le FEMUA au fil des éditions a été rappelée à travers la projection du résumé de l’édition 2013 au cours de cette cérémonie qui a rassemblé plusieurs personnes dans un hôtel du Plateau, le quartier administratif et des affaires d’Abidjan.

Prenant la parole, le Commissaire général de ce festival, Salif Traoré alias A’Salfo, lead vocal du groupe Magic System a insisté sur la programmation de la présente édition parrainée par le Gouverneur du district d’Abidjan, Robert Beugré Mambé et qui permettra de réunir sur le même Plateau des artistes de « qualité ».

Tour à tour, les nombreux partenaires de l’événement ont présenté les motifs qui ont conduit à l’association de leur image au FEMUA.

« Nous sommes honorés. Il n’y pas de petite scène et nous allons donner le meilleur de nous-mêmes au cours de ce FEMUA 7 », a déclaré la star de renommée internationale, Alpha Blondy.

« La Côte d’Ivoire culturelle est un trésor qui est en route », a déclaré Fousséni Dembélé, le Directeur de cabinet du ministre de la culture et de la francophonie en magnifiant le rôle important joué par la « culture pour le retour de la Côte d’Ivoire sur la scène internationale».

S’adressant à Alpha Blondy, il a plaidé pour le retour du Festa. « Le Festa, le MASA, le FEMUA sont moins chers qu’une cargaison d’obus. Alors, investissons dans la culture », a poursuivi M. Dembélé en saluant la « symbiose générationnelle » entre les artistes ivoiriens.

La Commune de Yopougon accueillera le concert de clôture de la 7ème édition du FEMUA 2014 qui aura lieu du 1er au 6 avril prochain.

17 artistes nationaux et étrangers ont été retenus pour cette 7è édition dont le volet social sera marqué par le don d’une école maternelle en pleine construction à Anoumabo dans la commune de Marcory. Des ateliers et des séminaires de formation sont également au menu du FEMUA 7.

Pour les artistes étrangers, il s’agit d’Amadou et Mariam (Mali), Youssoupha (France), Ferre Gola (RD Congo), Lady Ponce (Cameroun), MaxySedumedi (Botswana), Sana Bob (Burkina Faso) GeyduBlayAmbolley (Ghana), Fodé Baro (Guinée) et une artiste libanaise.

Au plan national, Alpha Blondy, NiguiSaff K-Dance, Pierrette Adams, Espoir 2000, Debordo DJ, Surchocs, Hamed Farras, Affou Kéita, figurent sur la liste des artistes invités au « FEMUA 7 » auquel est également associée la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Projet immense et évolutif, le FEMUA a vu le jour en 2008 à l’initiative de Salif Traoré, lead vocal du groupe Magic System et Commissaire Général dudit festival.

Cet événement à caractères social et culturel a été créé pour permettre aux populations les plus démunies et qui n’ont souvent pas les moyens de s’offrir un ticket de concert, de réaliser leurs rêves en recevant sur une même scène dans leur environnement les plus grosses stars de la planète.

Le FEMUA qui se définit comme un des plus grands festivals de l’Afrique subsaharienne, se tient tous les ans dans une ville cosmopolite. Sa programmation artistique symbolise l’intégration.

C’est également le témoignage d’une reconnaissance au quartier qui a vu naître les membres du groupe Magic System et de permettre à travers ce festival de poser des actions sociales au profit des populations ivoiriennes et africaines.

En outre, le FEMUA est un facteur de développement par ses actions sociales. Ainsi donc depuis sa création à ce jour, il compte à son actif la réhabilitation et l’équipement d’hôpitaux, d’orphelinats, de pouponnières, des dons aux réfugiés ainsi que la construction d’une école primaire offerte à l’Etat de Côte d’Ivoire.

Laisser un commentaire

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *