samedi , 17 novembre 2018

Angybell: Chic, glamour et portable !

Angybell: Chic, glamour et portable !Avec des vêtements bien finis et portables, Angybell a marqué de sa griffe Afrik Fashion Show 2013. Maman Angy a su donner du sourire à tout le monde à travers ses créations. Présentation de la nouvelle collection baptisée New Smile.

C’est une Angybell métamorphosée que le public a retrouvée le samedi 16 novembre dernier au défilé Afrik Fashion Show. En mettant de côté le raphia, sa matière de prédilection, la créatrice a surpris tout le monde en arrivant sur le “T” avec des tenues qui ont suscité la convoitise tant pour la confection que pour la matière utilisée. Son nouveau leitmotiv étant le recyclage, elle a réussi à faire un harmonieux cocktail de matières recyclées avec un tissu principal. Les couleurs aussi étaient bien choisies et formaient un somptueux mélange avec du bleu vif, des couleurs sobres comme le brun et le marron qui sont assez discrets et très classes. Ce qui donnait à ses créations un aspect chic, glamour et vraiment portable. «Les fêtes de fin d’année approchent et il fallait faire des tenues de sortie. Des vêtements qui donnent envie aux gens de faire la fête. Il faut mettre dans la tête de tout le monde que la tristesse, l’inquiétude sont passées et sont derrière nous. Maintenant, nous sommes dans la gaieté, dans la joie, dans la fête», explique Angybell. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui ont prévalu pour baptiser cette nouvelle collection New Smile (nouveau sourire). L’autre raison, c’est que la base de la collection est le recyclé qui a été réalisé en grande partie par des jeunes qui n’avaient plus de boulot après la guerre. D’autres n’avaient plus de logis. La créatrice les a hébergés et leur a appris quelque chose. Ils sont donc arrivés à découper des tissus, à les coller et on en a fait un tissu à partir duquel tout est parti. En faisant quelque chose avec leurs dix doigts, ces jeunes ont pu retrouver la joie et le sourire. «L’autre aspect de notre travail est la salubrité. Avant, on jetait les restes de nos tissus devant nos magasins. Et cela salissait l’endroit. Les tissus que l’eau entrainait bouchaient les caniveaux. En les utilisant désormais pour en faire de nouvelles matières, notre environnement retrouve aussi le sourire», déclare Angybell.

angy7

angy6

 

angy4

angy1

Laisser un commentaire

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *