lundi , 24 septembre 2018

4ème recensement général de la Population : Affi Nguessan “nous refusons ce recensement des vainqueurs”

“Un recensement de la population à sens unique». C’est par ces mots que le président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’guessan, a qualifié le quatrième recensement générale de population dont le lancement officiel a eu lieu la semaine dernière à Bouake. Il a ensuite appelé les militants du FPI a boycotté le Recensement général de la population estimant que les conditions techniques ne sont pas réunies dans un processus de réconciliation en faillite. « Le mot d’ordre va être relayé par l’ensemble de nos bases. Nous refusons ce recensement à sens unique qui est un recensement des vainqueurs», a soutenu Affi Nguessan au cours d’une conférence de presse animée au quartier général de Laurent Gbagbo à Attoban dans la commune de Cocody. Le patron du FPI donnant dans sa mauvaise foi manifeste et sans aucune expertise sérieuse avoue de manière péremptoire que les Smartphones de dernière génération servant pour l’opération sont des matériels d’occasion prêtés par le Brésil, déjà utilisés au Sénégal. «Ces appareils ont besoin d’être réinitialisés et ont besoin d’une maintenance», indique en véritable ignorant le président du FPI. Le RGPH est une opération essentielle pour tout Etat moderne. C’est un outil important de gestion pour le développement. C’est pourquoi, après s’être fait recenser, lundi dernier en fin de matinée, le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, a encouragé les populations à suivre son exemple en se faisant recenser. L’opération est prévue du 17 mars au 16 avril prochain et est donc capitale pour la Côte d’Ivoire et tous ceux qui vivent dans notre beau pays. Elle apparait nécessaire et même obligatoire pour tout état moderne. « Un pays émergent doit avoir des statistiques précises », avait indiqué le Président Ouattara. Le coût du recensement général plusieurs fois reporté, est estimé à 12,8 milliards de FCFA et compte dénombrer une population de 24 millions d’habitants. L’opération qui aurait pu se dérouler depuis 2008, permettra ainsi aux partenaires au développement et aux autorités de mieux planifier les investissements dans le pays. Rappelons que les trois opérations de recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) en Côte d’Ivoire, se sont déroulées en 1975, 1988 et 1998.

Laisser un commentaire

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *